Sélectionner une page

La phase cruciale de génération d’idées est souvent bâclée ou même simplement oubliée. Faute de temps, de moyens ou tout simplement faute de connaissance.

Le but du Brainstorming est de réunir un groupe de personnes autour d’un problème et de générer une grande quantité de solutions afin de stimuler la créativité en tirant profit de la capacité à penser cumulée d’une équipe.

Une ouverture d’esprit, sans préjugé, ni retenue des membres du groupe est un élément clef pour réussir un brainstorming créatif.

Un brainstorming bien conduit, sans inhibition génère plus d’idées, non seulement en termes de quantité mais également en termes de diversité : de nouveaux espaces non explorés sont visités, des innovations naissent.

Le brainstorming peut également être conduit en solo. Dans ce cas la personne travaillera avec une carte de mind mapping, avec au centre le thème ou sujet à développer.

Le règles de base

Il est important de définir quelques règles de base pour qu’il se déroule dans les meilleures conditions :

1. Nommer une personne qui inscrira les idées sur un tableau afin que le reste de l’équipe (2 à 5 personnes) puisse s’y référer.

2. Bien définir le sujet sous une forme de question pour rester focalisé sur la problématique et mentionner que l’objectif est de proposer un maximum d’idées dans un temps déterminé.

3. Le lieu doit être convivial : un grand mur blanc ou un tableau pour y recevoir des post-it ® pour inscrire et esquisser des idées. Le principe est simple : une idée, un post-it .

4. L’attitude positive et motivée des participants est essentielle : pas de préjugé, ni d’idée préconçue, pas de sarcasme, ni de jugement de valeur, simplement un esprit ouvert et créatif, débarrassé de tout ego.

5. Les propositions jaillissent par association d’idées, pas de règle de grammaire, de hiérarchie, seule la quantité prime. Une idée de prime abord étrange ou extravagante peut déboucher sur une solution extraordinaire ! Rebondissez sur les idées des autres, même celles les plus étranges : c’est probablement l’unique moment ou tout est permis : amusez-vous, libérez votre créativité !

6. Les idées sont évaluées, classées, hiérarchisées selon leur faisabilité seulement à la fin de la session.

 

Sur la figure  le processus du brainstorming en un seul dessin. Il se lit dans le sens des aiguilles d’une montre. Il est compréhensible par des personnes non francophones ou illettrées.

Dans le sens des aiguilles d’une montre, on retrouve les sept phases d’un brainstorming :

– délimitation du champ de recherche d’idées ;

– temps de réflexion individuel afin de générer le maximum de post- it  ;

– affichage des post-it ® au mur ou sur un tableau ;

– lecture et nouvelles associations d’idées collectives ;

– début de classification des notes repositionnables hiérarchiquement par exemple des idées générales vers les plus détaillées ;

– regroupement par nuages ;

– mise en arborescence, en mind mapping pour avoir une vue globale et contextuelle des idées produites afin de pouvoir choisir les meilleures et de passer au choix par le vote pondéré .

Share This