Sélectionner une page

17 – Physiologie : Le tissu nerveux

Le tissu nerveux, qu’il soit central (SNC) ou périphérique (SNP), est constitué de deux types cel­lulaires d’origine ectodermique (à une exception près, la microglie):

• les neurones, qui assurent la fonction de communication;

• les cellules gliales, qui forment un tissu de soutien et régulent la fonction nerveuse. On estime qu’elles représentent 50 % du nombre total de cellules dans le système nerveux.

Les neurones

Ils constituent l’unité fonctionnelle du tissu nerveux et ont plusieurs caractéristiques.

Leur morphologie est en relation avec leur fonction de communication

Les neurones présentent un corps cellulaire (ou soma, ou péricaryon), duquel partent deux types différents de prolongements appelés neurites :

  • les dendrites sont courts, ramifiés et effilés à un pôle ; ils reçoivent des informations provenant d’autres neurones.
  • l’axone propage des informations vers d’autres cellules. De longueur pouvant varier de quelques micromètres à 1 mètre, il est en général unique et se ramifie à son extrémité.

Les neurones peuvent être classés en plusieurs catégories selon leur structure. On distingue ainsi, selon le nombre de neurites partant du corps cellulaire, les neurones unipolaires, bipolaires, et multipolaires .

La morphologie des neurones est adaptée à leur fonction : le soma intègre les milliers d’infor­mations qui lui parviennent des dendrites, et l’information est ensuite relayée vers l’axone et peut se propager de manière ciblée à distance des centres nerveux.

Ce sont des cellules excitables

Cela signifie qu’ils peuvent produire des signaux électriques rapides, les potentiels d’action, pro­pager cette information sur de longues distances le long de l’axone et la transmettre à une autre cellule. Ces fonctions d’excitabilité sont dues à des canaux ioniques activés par une variation de potentiel électrique, les canaux voltage-dépendants.

Ils communiquent entre eux

Les zones de communication entre neurones, appelées synapses, s’effectuent généralement entre l’extrémité d’un axone (le bouton axonal) et le système de réception d’un autre neurone, les den­drites ou le soma. Les synapses peuvent être chimiques ou électriques (jonction gap). Au niveau des synapses chimiques , les neuromédiateurs sont libérés par l’élément présynaptique, ils se fixent sur des récepteurs postsynaptiques et induisent une réponse. Les synapses électriques permettent aux informations électriques (potentiels d’action) de circuler directement d’un neurone à un autre.

Les cellules gliales ou gliocytes

Ces cellules possèdent avant tout une fonction de tissu de soutien (glie = colle), mais leurs fonc­tions sont diverses.

Histologie du tissu nerveux.

Morphologie (A) et classification des neurones.

(B) Les différents types de cellules gliales du système ner­veux central.

(C) Synapse chimique.

(D) Les cellules gliales du système nerveux